Shinpo Matayoshi

Shinpo Matayoshi (1921 – 1997) le “Maître des Armes” Né à Okinawa il découvrit très jeune les Kobudo, sous la direction de son père Shinko Matayoshi. Son père lui enseigna non seulement les techniques okinawaienne, mais aussi les techniques chinoises qu’il avait lui-même apprises lors de ses nombreux voyages à travers la Chine pour étudier les Arts Martiaux chinois, et en particulier le maniement des armes. Shinpo Matayoshi étudia aussi le Karaté “Kingaï-ryu”, style créé par son père, ainsi que. le Goju-ryu
Après la guerre, il perpétua la tradition familiale en enseignant les Kobudo d’Okinawa dans la ville de Kawasaki dans le département de Kanagawa au Japon. Rentré à Okinawa en 1960, il poursuivit son enseignement dans le dojo de son vieux Maître Seiko Higa (du style Goju-ryu). Il fit de nombreux déplacements au Japon hors d’Okinawa pour dispenser son enseignement. Il était pleinement conscient qu’il manquait de véritables enseignants de Kobudo dans le développement des arts martiaux. Ce qui nuiraient à son développement, malgré le succès international du Karaté.En 1969, il fonda donc le dojo “Kodokan” du nom de son père (Shin Ko, ko signifiant : lumière) afin d’initier ses disciples authentiques aux secrets du Kobudo d’Okinawa. En 1970, Shinpo Matayoshi fonda l’Association de Kobudo des îles Ryūkyū, qui par un enseignement traditionnel fondé sur l’exercice du corps et de l’esprit permet de cultiver chez les jeunes, de véritables valeurs morales sur lesquelles peut se baser la société.

Deux ans après, ayant reçu l’approbation gouvernementale, l’association fut renommée « Fédération du Kobudo d’Okinawa » (All Okinawa Kobudo Renmei).

En 1973, il entreprit un voyage en Europe, puis aux États-Unis afin de favoriser l’expansion du Kobudo dans le monde. Depuis lors, Shinpo Matayoshi organisa de nombreuses manifestations dont en 1976, la première grande réunion des Arts Martiaux. Il effectua également de nombreux déplacements dans diverses régions. En 1976, pour représenter sa fédération et transmettre ses enseignements en Europe, il nomme officiellement Kenyu Chinen, dont il disait qu’il est son meilleur élève, et qui venait de s’installer en France.

Il fit aussi des démonstrations de Kobudo lors de la Cérémonie de restitution d’Okinawa au Japon à Kagoshima. En outre, parmi ses nombreuses activités, on peut noter sa participation à de très nombreuses fêtes et cérémonies. En 1983, il envoya une délégation de Karaté et de Kobudo en tournée en Argentine, au Brésil, au Venezuela et aux États-Unis et en 1984 à Hawaii, à l’occasion du 85e anniversaire de l’immigration japonaise.

Ces voyages avaient pour but de présenter le Karaté et le Kobudo, de développer les échanges internationaux dans le domaine des Arts martiaux et d’instaurer des relations amicales. Ces démarches remportèrent un vif succès.

Il incarnait véritablement l’âme du kobudo traditionnel d’Okinawa. Shinpo Matayoshi est décédé en septembre 1997 à l’âge de 77 ans. 10e dan de Kobudo et 10e dan de karaté, il reçut au Japon le titre rarissime de « trésor impérial vivant ».

shimpo_matayoshi
Kenyu Chinen est né en 1944 dans la petite île de Ié, au large d’Okinawa. Il s’intéressa au Karaté en 1959, à l’âge de 15 ans. Il pratiqua le Karaté Shorin-Ryu et le Kobudo, à partir de 1962, à Naha, sous la férule de Maître Shuguro Nakazato 10ème Dan, l’un des principaux successeur de Shoshin ChibanaPuis, un an après, il suivit l’enseignement de Kobudo de Maître Shinpo Matayoshi 10ème Dan.

Étant de frêle constitution, il a dû travailler très dur pour arriver à un certain niveau, ne serait-ce que pour se défendre des “G.I.S” américains des troupes d’occupation, qui prenaient un malin plaisir à attendre les jeunes karatékas à la sortie de leur entraînement pour les attaquer.

Kenyu Chinen, les remercie d’ailleurs beaucoup, car grâce à eux, il est devenu un combattant d’exception.

Plus tard, ayant la ferme volonté de transmettre les enseignements traditionnels qu’il a reçu de ces deux “Grands Maîtres”, Kenyu Chinen fit un premier séjour en France en 1975. Puis quitta Okinawa en 1976 pour s’installer à Paris.

Actuellement 9e Dan Hanshi de Karaté-Do et 8e Dan de Kobudo, il suit encore l’enseignement en Karaté Shorin-Ryu de Maître Katsuya Miyahira 10ème Dan, successeur direct des Maîtres Shoshin Chibana et Chōki Motobu.

Kenyu Chinen a reçu l’ensemble de ses grades par des fédérations officielles okinawaiennes et japonaises.

Il est également le délégué officiel, pour l’Europe, du Karaté Shorin-Ryu et de la Fédération des Kobudo d’Okinawa.

Il a créé la “World Oshukaï Dento Okinawa Shorin-Ryu Karate-Do Kobudo Federation” dont le siège est à Okinawa afin de regrouper tous les pratiquants de Karaté-Do et de Kobudo de tous les pays de par le monde qui suivent son enseignement.

Cette fédération est représentée, dans plus de 20 pays dans le monde, dont la France, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne, la Pologne, la Hongrie, etc… pour l’Europe, ainsi que le Canada, l’Argentine, l’Inde, le Cameroun etc… pour les autres continents, et aussi bien sûr Okinawa.

Oshukaï signifie « École des techniques originelles »

maitre chimen
ecusson kobudo
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire